Imprimer cette idée

30 novembre 2012 dans S'organiser

les 4 critères des to-do listesQuand vous avez votre to-do liste, pleine de tâches à faire, là, devant vous : comment choisir celles à faire en priorité ? celles à faire maintenant, là, tout de suite, aujourd'hui ? On dit qu'il faut attribuer une priorité à chaque tâche, et se focaliser sur les plus importantes, mais en fonction de quels critères ?

En fait, il n'y a pas de réponse universelle. Ce serait trop facile. Tout serait résolu depuis longtemps. Vous pouvez, selon votre personnalité, selon votre contexte et vos contraintes, suivre des chemins différents. Voici 4 voies possibles.

  • Commencer par les plus importantes, les plus rentables.
    C'est la méthode la plus couramment conseillée : vous devez avoir vos objectifs de projet, vos objectifs de vie, en tête, et choisir les actions qui vont vous permettre d'avancer le mieux vers ces objectifs.
    On vise ici l'utile, le sérieux. C'est efficace, mais parfois un peu monomaniaque, et il est possible de foncer un peu trop tête baissée, de louper des opportunités, des voies alternatives... Cependant, une fois une de ces tâches faites, vous vous sentez bien, et cela vous permet de faire des choses un peu différentes.
  • Commencer par les plus urgentes, les plus pressantes.
    Certaines de vos tâches ont une date à ne pas dépasser, un délai à respecter. D'autres vous sont imposées, et vous ne pouvez pas faire autrement que les passer en priorité, même si elles ne sont pas importantes par rapport à vos objectifs.
    Il est d'usage de les critiquer, car choisir ces actions-là, c'est un peu être passif, se laisser mener par les obligations. Pourtant, ce n'est pas forcément négatif, car c'est agréable de ne pas se poser des questions en permanence (et puis, si vous ne les faites pas, vous allez subir du stress) ! Ce sont aussi les tâches qui vous amènent davantage de reconnaissance des autres, qui prouvent votre efficacité. Du coup, elles pourront vous amener plus loin que vous ne le pensez, peut-être... si vous ne vous laissez pas déborder par elles, bien sûr.
  • Commencer par les plus difficiles, les plus repoussantes.
    Cela peut paraître un peu paradoxal, mais pour ceux qui sont en forme le matin, ou qui ont besoin d'un challenge, cela fonctionne. Pour ceux qui ont besoin d'être poussés, c'est aussi une méthode possible.
    Il ne faut quand même pas se fixer des choses inaccessibles ou irréalistes, ne pas se mettre en position d'échec ou de démotivation ! Gare à l'auto-sabotage... Mais si cela vous correspond, vous y trouverez beaucoup d'énergie.
  • Commencer par les plus faciles, les plus simples.
    Ce n'est pas que vous soyez paresseux, mais vous avez besoin de vous mettre en jambe, de démarrer en douceur.
    Le danger est évidemment de ne faire QUE les tâches les plus simples, et de toujours repousser les autres ! Donc il faut réaliser une tâche facile, mais enchaîner ensuite sur une étape plus ambitieuse.

Dans tous les cas, privilégiez la méthode qui vous correspond le plus, mais lâchez un peu prise de temps en temps ;-) . Surtout : faites un vrai choix, en connaissance de cause.

NB : cet article m'a été fortement inspiré par celui-ci, en anglais. Mais ce n'en est pas une simple traduction, je l'ai mis à ma sauce.